Un magnifique cul se fait bouffer avant une bonne sodo !

Rock

Grande première également pour les adhérent.e.s de Flag!: l’uniforme était cette fois-ci autorisé. La France interdisait jusqu’ici à ses agents de revêtir les insignes de leur fonction dans le cadre des réunions de l’EGPA. Seule l’Italie oblige désormais à ses agents à assister aux réunions en civil. Ces rassemblements annuels des associations membres sont l’occasion d’échanger sur les bonnes pratiques à l’œuvre dans chaque pays. «L’an dernier, un symposium a eu lieu à Dublin et cela avait donné une impulsion qui a poussé le ministère de l’Intérieur à travailler plus étroitement avec G-Force, l’association locale, a relevé Mickaël Bucheron. J’ai l’espoir que cette réunion à Paris créera aussi une dynamique. La France commence à évoluer et on voit une réelle envie de lutter contre les discriminations. Le représentant de la gendarmerie a d’ailleurs souhaité nous rencontrer prochainement.» Non, parce que je voulais bien manger et passer une bonne soirée à moindre frais, mais si c’est privé… 😀 . Il n’y a pas à proprement parler de critères pour la sélection, a-t-il expliqué à Yagg, la seule exigence étant que les valeurs des Gay Games – inclusion, participation et dépassement de soi – soient présentes dans les projets présentés par les villes candidates. Il a remis des médailles à Valérie Fourneyron et à Laura Flessel en signe de «gratitude» pour leur soutien. «Nous le faisons dans chaque ville, a-t-il précisé. L’appui de responsables politiques et de personnalités contribue à la visibilité et à la présence de sponsors, ce qui est une bonne chose.» Oui je te comprends très bien s’exprimer quand quelque chose ne nous plait pas, ou lorsqu’on est en désaccord est salutaire, mais malheureusement pour faire cela tu n’es pas à la bonne place ici…Tu viens d’ailleurs de te faire censurer par le site…arehm…(faudrait qu’ils foutent une charte sur yagg au final, histoire de savoir exactement ce qu’on peut dire et ce qu’on ne peut pas dire, parce que là les censures qu’il y a eu moi je les piges pas)… bref passons… Océanerosemarie est en bonne compagnie parmi les supporters de Paris. Elle figure aux côtés de Laura Flessel, championne olympique d’épée, Céline Dumerc, la meneuse de jeu de l’équipe de France de basket, Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, Bertrand Delanoë, maire de Paris, Anne Hidalgo, sa première adjointe, et bien d’autres… Je reste très circonspect par rapport à ce type de discours qui s’attaque au « politiquement correct » et délégitime les luttes contre les exclusions (les fameuses phobies que tu évoques). Dans toute bonne société, il vaut mieux savoir identifier et écarter ce qui est inconvenant par rapport aux principes qu’on pense essentiels à son bon fonctionnement (dans notre société: liberté, égalité, fraternité, laïcité…). Je pense d’ailleurs qu’on se doit d’être d’autant plus vigilant et ferme sur les principes aujourd’hui qu’il est de plus en plus facile de distiller des syllogismes trompeurs en touchant rapidement une très grande audience.

Un magnifique cul se fait bouffer avant une bonne sodo !:

Un strip et une bonne branlette! boy solo show hole

@pa-yverdon, « Ce n’est pas l’équipe de Yagg qui est mise en cause, mais l’intransigeance ou le manque de tolérance pour des opinions divergeants de certains abonné(e)s qui font hésiter certains à s’abonner…  » Oui et ça marche aussi dans l’autre sens. Nous vous lisons et nous sommes pourtant inscrits, c’est dire notre mérite… Non c’est surtout que les articles nous intéressent, pas les commentaires sans intérêt. « Ce n’est pas l’équipe de Yagg qui est mise en cause, mais l’intransigeance ou le manque de tolérance pour des opinions divergeants de certains abonné(e)s qui font hésiter certains à s’abonner…  » Non, tu crois ? 😀 Nous annonçons 600.000 visiteurs par mois, pas par jour (on aimerait bien). Mais oui c’est une bonne idée que de s’abonner à notre chaîne Youtube. En couplant différentes sources de revenues (abonnement Yagg/abonnement Youtube/plateforme Tipee) peut-être que se sera plus payant au bout du compte. Edit : Il y a aussi la plateforme Tipee pour les personnes qui ne veulent/peuvent s’abonner mais qui de temps peuvent faire un don si elles préfèrent. Yagg possède une chaîne Youtube, il n’y a pas beaucoup d’abonnés dessus (10 000 environ), mais si vous avez comme vous le dites 600 000 visiteurs par jour, alors il vous est possible de nous demander à tous de nous abonner à votre chaîne Youtube (abonnement gratuit).

Après une bonne douche...!

Tiens, maintenant que j’y pense il a un autre moyen de gagner de l’argent en évitant les problèmes d’abonnement payant. @sg70 Sans l’agressivité de certains, et sans ma tendance à m’entêter, je l’aurais pris cet abonnement. J’ai critiqué cette formule, j’ai donné mon avis, maintenant, je souhaite à yagg de survivre, et je participerai, bien entendu. En même temps, je ne suis pas sentimental pour ces choses-là. Un titre peut disparaître, ce n’est pas si grave. On conçoit mal que l’information concernant les homosexuels disparaissent de l’immense internet. Ce serait un cas unique, avoue-le. D’autres groupes, plus minoritaires que les LGBT, ont une vraie existence sur internet et ça ne risque pas de changer. Cette dramatisation me semble donc très malvenue. Il faut de l’argent pour les serveurs informatiques et au besoin pour imprimer une revue, il faut de l’argent pour payer les déplacements quand on part en reportage ou les entrées des spectacles auxquels on veut assister, et surtout il faut de l’argent parce que si on veut une information de qualité, il faut pouvoir payer des gens qui ont les bonnes compétences et leur permettre de consacrer tout le temps qu’il faut aux enquêtes et à l’écriture des articles. Pourquoi les ex-épou.x.ses de ces gays et lesbiennes ne se manifestent-ils/elles pas en faveur de l’adoption par le/la conjoint.e de leur ex ?? N’ont-ils/elles donc pas (encore?) compris que 1) leur mariage est bel et bien dissous, 2) normalement, si ce sont des personnes normalement constituées, ça ne serait qu’un geste de générosité et d’amour avec un grand « A » pour leur ex et l’enfant qu’ils ont fait ensemble, personne ne les empêchera pas de revoir l’enfant – on dirait la lmpt et leur folie démente qui « doute » en toute bonne foi qu’il faille bien un h et une f pour faire un enfant… omg ? S’il fallait une preuve qu’il y a eu bien erreur de choix de personne dans ces mariages désormais dissous, il fallait vraiment pas demander plus. Quelle tristesse à la fin. Le Premier ministre Matteo Renzi, qui va engager la confiance de son gouvernement sur ce texte, déclare qu’il s’agit d’un moment historique. «Cette fois-ci, c’est la bonne», ajoute-t-il, en référence aux échecs précédents des lois du même type. De ce que j’ai lu, l’InterLGBT n’est pas uniquement parisienne, un certain nombre d’assos mentionnées comme appartenant à l’Inter sont nationales. Que des syndicats soient membres de cette Interassociative, c’est plutôt une bonne chose aussi. Il y a un certain nombre de collectifs (contre le racisme etc etc..) dont les syndicats sont membres aussi, et c’est plutôt une richesse que tout ce monde la bosse ensemble. Quant aux carrières politiques de porte parole, et bien les trois derniers n’ont pas vraiment fait de carrière politique. Bref, je trouve que tes commentaires sont assez infondées. Dès lors qu’on fait une recherche sur ce que tu affirmes, on ne trouve rien qui vient l’étayer…C’est dommage, parce qu’une partie de tes commentaires sont intéressants lorsqu’ils touchent le fond des questions soulevées.

Une douche et une bonne branlette! Shower then wank

Essayons d’arracher quelques petites améliorations mais ensuite, il faudra soutenir cette proposition et exiger qu’elle soit votée une bonne fois pour toutes. Dans quelques années, on n’aura plus qu’un pas à faire pour avoir une législation idéale. Même déception pour les associations Acceptess T, Ouest Trans et Act Up-Paris, Trans Inter Action, OuTrans, l’ODT (Observatoire Des Transidentités), Chrysalide, Aides, CST+ (Collectif santé trans), qui font part de leur étonnement de ne toujours pas être écoutées et déplorent un amendement loin d’être suffisant: «Une fois encore, nos vies seront soumises à l’appréciation de tierces personnes, constatent-elles dans un communiqué commun. Et l’obtention du changement d’état civil pourra être soumis à une appréciation du genre totalement discutable, binaire et stéréotypée». Les associations s’inquiètent de voir certaines conditions trop vagues: «Les motifs de refus du procureur ne seront pas clairement encadrés, ce qui rendra les personnes trans tributaires de la bonne volonté du procureur d’appliquer ou non la loi. Ceci revient exactement à la situation actuelle, à la seule différence qu’il s’agit d’un procureur et non plus d’un juge.» Elles appellent ainsi les député.e.s à proposer un texte «à la hauteur»: «Nous ne soutenons pas et ne soutiendrons pas cet amendement». Votre carrière va-t-elle en bénéficier directement, à votre avis?  Cela sera probablement le cas. Mais ce n’est pas pour ça que j’ai décidé d’en faire partie. J’étais impressionnée par les producteurs, par Caitlyn et le message qu’ils voulaient faire passer. Pour participer au show, vous deviez avoir été formée par Glaad, afin de pouvoir parler aux personnes trans’, ou pour être en compagnie de personnes trans’. Ce n’est pas juste Caitlyn qui fait sa petite émission dans son coin, c’est quelque chose de plus grand. Cette émission va faire que lorsque je me présenterai à une audition, les personnages trans’ seront écrits de la bonne manière et pas de la manière que les auteurs croient correcte. La plupart des artistes LGBT que nous interviewons ne sont pas à l’aise avec le rôle de porte-parole. Ils ou elles sont artistes, mais ne veulent pas être militant.e.s. Où vous situez-vous par rapport à ça? Quand j’ai commencé à jouer la comédie, je comprenais ce point de vue, d’une certaine manière. Parce que vous voulez pratiquer votre art. Mais plus je suis impliquée dans la communauté – et j’en fait partie depuis vingt et quelques années – plus je me retrouve face aux médias, plus je réalise que chaque parole que je prononce, chaque endroit où je me rends peut influencer notre communauté d’une bonne façon. Et peut atteindre et toucher des gens différents. Comment s’est passée cette semaine en tant que présidente d’honneur de Fierté Montréal? Cela a été merveilleux.  Les Montréalais.e.s m’ont vraiment accueillie. Je me sens comme à la maison. J’ai fait plusieurs interviews et les gens viennent me voir dans la rue pour me dire que je suis une bonne porte-parole des trans’ et que j’en parle très bien. Faire tout ça et faire partie de la fête ici a été vraiment sympa. Quand on vous demande d’être présidente d’une pride ici, c’est pour une période plus longue, vous faites plein d’événements et vous vous retrouvez baignée dans la culture trans’ de la ville, qui est vraiment géniale. Ça ne se passe pas comme ça aux States. Ça a été formidable, vraiment. Ce qui ne l’empêche pas d’envisager un retour plus tard: «Je ne pense pas qu’il n’y aura que deux saisons. Le nombre d’histoires à raconter est inépuisable, à la fois sur ces agents et sur le cinéma. J’ai des pistes d’épisodes qui me feraient rire. Ce n’est pas fini, je pense. (…) Et je pense qu’un roulement de réalisateurs, c’est une bonne chose. Ainsi on évite d’entrer dans la logique de l’auteur, instaurée au cinéma par la Nouvelle Vague. Les Américains nous prouvent que c’est comme ça que ça fonctionne pour la télévision: en étant nombreux, on multiplie les points de vue et les compétences.»

Kevin et Torsten se font du bien dans une bonne session de sexe!

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise GPA, il y a juste des gens plus ou moins sérieux qui la font. Là c’est un choix quand même extrêmement compliqué. L’article d’ailleurs n’est pas très clair, il s’emballe sur tout et du coup on a du mal à déceler ce qui est réellement une « première mondiale ». Dans la GPA, les cas de développement d’embryons multiples sont courants. Mauvais élève de la transparence financière (sur abonnement) : Jean-Luc Romero, qui à la tête de l’association des Élus locaux contre le sida se bat pour mettre fin aux discriminations aux frontières, se félicite de cette décision, mais reste vigilant. « C’est sûr que la décision américaine a eu l’impact que j’avais envisagé et c’est une bonne chose que la Chine suive. Mais il reste, y compris en Europe, de nombreux pays qui continuent de pratiquer la discrimination et qui interdisent l’installation des séropositifs sur leur territoire. L’exemple le plus frappant est Andorre, dont je rappelle que l’un des princes régnants n’est autre que Nicolas Sarkozy ». Avec « Je lutte contre les préjugés », Christophe Molinéris, président de l’Association culturelle des gays et lesbiennes sourds de France (ACGLSF), jette un pavé dans la mare. Pour lui, il est essentiel de se battre contre les préjugés, qui enferment ceux qui en sont victimes dans une moins bonne image d’eux-mêmes. Et leur fait prendre des risques dans le domaine de la santé. Quand on décrit son héros comme un anti-héros, Maxime en rit: «Il n’est pas très sympa, oui! Enfin, on m’a dit qu’il n’était pas très sympa. Pour moi, c’est un anti-héros, mais c’est le premier de sa classe, il est beaucoup dans l’ambition, il est plutôt intelligent, calculateur, il a une bonne opinion de lui-même. Je ne le trouve pas totalement antipathique. Il est pétri de contradictions. Il essaie de faire avec ce qu’il a et ce qu’il a c’est que les gens le trouvent mignon. Il veut monter à Paris pour la gloire, le pouvoir… de ce point de vue, c’est un héros, pas anti!» Ho rassure toi, tu est très très loin d’être seul… sinon je serais surement moins fatigué de répondre (d’ailleurs je suis étonné de pas voir se pointer les autres mais je doute que le répit soit long, tu sera bientôt en bonne compagnie ).

Une bonne douche et une bonne branlette! Hot Asian Boy

« Le fait que certains pays l’ai autorisé n’est en rien une preuve que ce soit une bonne idée ! » Ben oui dans une GPA qui foire tu paie quand même la donneuse, une part des médecins, une parts des avocats (eux en général c’est une bonne part) et les services de la femme porteuse qui a bel et bien suivi le traitement hormonal, été implanté, etc… Le fait que certains pays l’ai autorisé n’est en rien une preuve que ce soit une bonne idée ! c’est pas le nombre de lois débiles votés partout dans le monde qui manque ! lol L’éternel argument de la marchandisation de l’enfant (avec le coupon retour sous 7 jours si pas de la bonne couleur aussi ?) Je crois que tu interprètes mal mon propos. Ou peut être que je m’exprime mal. Mais je ne parles pas à la place des femmes. je ne cherche pas à leur interdire quoi que ce soit ou a dire ce qu’elles ont le droit ou pas le droit de faire. Tout ce que je dis, c’est que avoir/faire un enfant ne doit pas devenir une activité commerciale. Je suis sûr que l’agent immobilier qui vent une belle maison à une famille qui qui vient d’avoir un enfant le fera avec plaisir de voire une famille heureuse s’installer dedans !! Sauf qui si tu le paye pas il sera beaucoup moins heureux !! Sa motivation première est donc bien financière ! C’est pareil pour la femme qui porte l’enfant. C’est une transaction commerciale dans la bonne humeurs et la joie de vivre si tu veux (même si c’est loin d’être toujours le cas), mais ça reste une activité commerciale dont le produit est un enfant humain ! Bon sang ! Si cela ne te pose aucun problème c’est grave !! C’est sûr que l »histoire du monde » (aouch, généralement, quand on commence par « de tout temps », c’est qu’une connerie va suivre) est pleine d’exemples de GPA émancipatrices. Moi, c’est curieux, tous les exemples qui me viennent à l’esprit, c’est des histoires de nourrices ou de bonnes qui faisaient des enfants à leurs maîtres. Super émancipateur donc.

Une bonne branlette sous la douche! Hot Twink Shower Wank

La pire loi au monde car la plus hypocrite : Elle est vendue comme démédicalisante tout en sachant que lors de son application les certificats médicaux feront de « bonnes » preuves pour les magistrats afin d’obtenir le changement d’état civil. (Cf. discours de M. Binet ce 12 juillet à l’Assemblée Nationale) Mais aussi hypocryte car la disparité entre les tribunaux et les jugements aléatoires sur les stéréotypes de genre feront perdurer l’insécurité juridique actuelle. Hypocrite enfin car cette loi a 20 années de retard et qualifiée par ses défenseur-e-s comme historique et comme une grande avancée. Cela ne mérite ni champagne, ni cotillons mais de manifester notre colère ce samedi à l’Existrans pour défendre les droits des personnes transgenres et intersexes. C’est une très bonne chose que les personnes intersexes soient plus visibles. Mais il faut qu’on les aide ! Je relaie l’article. Je conseille aussi la lecture du site du Collectif Intersexes et Allié.e.s (donné en lien vers la fin de l’article) : il contient une page « Qu’est-ce qu’intersex ? » bien faite, utile pour informer des gens qui ne connaissent pas encore du tout ce sujet. Si vous souhaitez vous abonner à Yagg, cliquez ici: http:yagg.com/abonnements Où en êtes-vous, enfin, avec cette pétition « Paris: Quand la nuit meurt en silence »? (lire article précédent) Le Conseil de Paris a voté « les États généraux de la nuit », l’une de nos revendications. Il s’agit d’organiser régulièrement une rencontre entre des acteurs locaux et les interlocuteurs de dimension nationale (ministères de la Culture, de l’Économie, du Tourisme, la Sacem…) pour faire le tour des problématiques liées à la nuit. Le Conseil de Paris a également voté une enveloppe budgétaire pour 2010, ce qui semble être une très bonne nouvelle. Une autre de nos revendications était de relancer le dispositif de « l’Observatoire des lieux musicaux à Paris », un outil de médiation entre la Préfecture, les gérants de lieux de sorties et les riverains, pour traiter des questions juridiques et techniques, pour qu’il soit enfin opérationnel. Et finalement, la prochaine réunion de cet observatoire se tiendra le 1er février. On avance donc. On va maintenant attendre la fin des fêtes pour voir, début 2010, comment tout cela évolue. Vous n’êtes donc pas d’accord avec le Synhorcat, le deuxième syndicat de la profession, qui parle dans une dépêche AFP de « grande victoire », pour « redynamiser des villes comme Paris (…) qui passaient pour des bonnets de nuit en comparaison de Berlin, Londres ou Barcelone »? Cette réaction ne tient pas la route, rien ne nous dit pour l’instant que cela va améliorer la situation dans une ville comme Paris. J’ai franchement peur que l’on régresse. «Si des enfants veulent savoir sur quoi porte cette campagne et qu’ils posent des questions, c’est une bonne opportunité pour les personnes en charge de leur éducation de leur donner des réponses adaptées à leur âge», a répondu l’OFSP. Le but de Love Life est d’informer et de sensibiliser autour des maladies sexuellement transmissibles et surtout de véhiculer l’idée positive d’un «mode de vie conjuguant plaisir et comportement responsable».

La chasse est bonne...! Charmant le minet blond!

Pendant les grèves à Radio France, la playlist est toujours aussi sympathique. À 7 heures, sur France Info, c’était Cocoon. Mais ça ne console quand même pas de ne pas se réveiller avec une bonne matinale. Petit coup de mous… Bonjour à tous.. Et à toutes, je lis avec avidité les premieres lignes de l’article, et, reste sur ma faim car, je ne souhaite pas m’abonner tout de suite… Je trouve assez dommage que les personnes, comme moi ou comme n’imprte laquelle qui, à la recherche d’info soit obligée de souscrire un abonnement pour avoir droit d’accés a une information essentielle pour nous. Je comprends que le site ai besoin de fonds pour vivre-survivre, mais, quand une infos est à ce point importante dans le deroulé de nos vies, je m’interroge sur l’esprit de la demarche. « Merci à tous ceux qui ont voulu prendre ma défense hier soir, c’est très gentil, mais cool les amis. « Don’t worry be happy » comme dirait André. (…) Ornella qui m’a dit « Bonjour Monsieur-Dame » et qui juste après me proposait un plan à trois, c’était de la vanne, à mon avis de la bonne vanne, entre amis. Ce n’était pas de la transphobie. En aucun cas. Moi la transphobie, je sais ce que c’est, quand on crache sur mon passage dans la rue ou quand on me traite de sale travelo dans le métro, ça c’est de la transphobie. Même si on réussit à se blinder avec le temps, c’est dans ces moments-là qu’on aimerait avoir un peu plus de soutien ou de témoignages de sympathie. Non, en effet. La phrase exacte est : « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire ». Ainsi, en plus d’être raciste, il y a une bonne dose bien grasse de misogynie. L’annonce a suscité un énorme tollé sur les réseaux sociaux. D’autant que la fin de la seconde saison ne constitue absolument pas une fin. Divers messages de colère et d’appel au désabonnement sont publiés depuis hier avec des hashtags comme #renewSense8. « Effectivement, légalement, n’ayant pas 5 ans d’existence, nous ne pourrions pas nous porter partie civile si nous engagions une procédure pénale, nous a-t-il confirmé. Pour nous, l’important n’était pas d’aller en justice mais d’arriver en faisant du bruit et en frappant aux bonnes portes. »

Une bonne sodo avec partage de jus !